La parodontologie (1/3)

Page suivante

La parodontologie a pour but de diagnostiquer, traiter et éviter la récidive des maladies parodontales.

QU’EST-CE QUE LA MALADIE PARODONTALE ?

Les maladies parodontales ou parodontopathies peuvent être définies comme des maladies infectieuses multifactorielles qui affectent les tissus et structures de soutien des dents. Ces tissus sont principalement l’os et les gencives mais aussi le ligament qui entoure les racines et le cément qui les recouvre. Ce sont tous ces éléments (qui constituent le parodonte) qui maintiennent les dents sur les maxillaires.
Ces pathologies sont dues aux mauvais microbes de la plaque dentaire; la plaque dentaire (ou bactérienne) est un dépôt blanc collant aux dents dans laquelle sont amassés des bactéries qui fabriquent et libèrent des produits (toxines, enzymes, acides) qui attaquent les tissus et détruisent l’os qui soutient les dents.
C’est une maladie universelle. Il n’existe aucun pays, aucun peuple qui n’en soit épargné. Elle concerne aussi bien les hommes que les femmes, l’enfant que l’adulte. Elle apparaît le plus souvent chez l’adulte bien que beaucoup de formes très sévères puissent apparaître dés l’adolescence.

QUELS SONT LES SIGNES DE LA MALADIE ?

Le patient qui consulte peut avoir été alerté par un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • gencives rouges et gonflées,
  • saignement des gencives spontanément ou au cours du brossage des dents,
  • douleurs dentaires à type d’agacement, de démangeaisons, souvent qualifiées ‘’d’arthrite’’,
  • sensibilité ou douleur lorsque le patient boit froid ou chaud,
  • mobilité dentaire,
  • migration et déplacement de certaines dents,
  • récessions gingivales (« déchaussement »),
  • mauvaise haleine.


En fait le plus souvent, la maladie est silencieuse. Quand le patient ressent et s’inquiète de ces signes, les destructions sont déjà importantes, car la maladie a souvent commencé plusieurs années avant.

  maladie_parodontales

 

                                          Page suivante